Création d’un site marchand : les fonctionnalités « pièges » selon Futur Digital

La création d’un site e-commerce est toujours une aventure excitante lors de laquelle l’investisseur veut mettre toute son inspiration pour la présentation. Le boom de ce secteur a notamment créé de nouvelles fonctionnalités impliquant de nouvelles habitudes d’achat chez les cyberacheteurs. Seulement, elles ne sont pas toujours adaptées au business des nouveaux arrivants qui eux tentent pourtant d’imiter les pure-players dans la conception de leur plateforme. Les conseils et erreurs à éviter selon Futur Digital

  • La rubrique ou espace pour les commentaires : Les leaders du commerce en ligne proposent souvent un espace où les visiteurs pourront lâcher des commentaires positifs et négatifs au sujet du site ou d’un article en particulier. Une bonne façon de récolter les critiques constructives et les éloges, mais qui pourrait aussi virer au vinaigre lorsque les avis sont compromettants pour l’enseigne. Un site marchand qui débute n’a pas nécessairement besoin de cette fonctionnalité, car il serait difficile de gérer les commentaires négatifs ou inexistants qui ne mettront pas les visiteurs en confiance.
  • Les programmes de fidélisation : La rémunération d’un achat par les bonus ou les points est un bon moyen de fidéliser les visiteurs : arrivés à un certain nombre de points, ils recevront un cadeau. Cette fonctionnalité dépend principalement des produits proposés par le magasin virtuel. Si ce dernier vend de gros articles comme des piscines ou des voitures par exemple, les points de fidélité ne seront pas utiles aux consommateurs qui n’achèteront qu’une ou deux fois par an au maximum.
  • La rubrique « best-seller » : ll s’agit de regrouper les articles que les visiteurs achètent le plus dans la boutique en ligne. Une bonne manière de vanter le rapport qualité/prix d’un produit, mais pas forcément utile pour un nouveau site marchand. Il faut effectivement penser à la rentabilité : les visiteurs achètent le plus par exemple les articles à faible marge bénéficiaire. Cela va alors générer des ventes moins rentables alors qu’un internaute pourrait avoir cherché un produit plus cher à forte marge s’il n’a pas vu cette catégorie. Cette dernière est également inutile si les articles vendus requièrent une compatibilité : le logiciel Windows 8 est en best-seller par exemple alors que l’internaute recherche un système pour MAC.
  • Les animations promos : Les pure-players de l’e-commerce proposent souvent depuis leur page d’accueil des animations qui affichent les promotions en cours, les soldes saisonniers, les bons plans, etc. Une très bonne technique pour attirer l’attention des visiteurs et générer des ventes inopinées. Pour une boutique en phase de lancement, il faut savoir que cette fonctionnalité doit être gérée régulièrement, car les promotions et les soldes changent chaque mois ou même chaque semaine. Cela implique des frais supplémentaires en programmation et en conception graphique pour les modifications. Futur Digital conseille d’attribuer ces offres dans une simple rubrique comme les autres pour commencer.

Il y a encore d’autres menus pas nécessairement utiles pour les magasins en ligne qui viennent d’ouvrir, mais ces quelques exemples de Futur Digital annoncent déjà l’attitude à avoir lors de la conception du site. L’astuce est de ne pas imiter les autres boutiques, mais d’adapter sa plateforme à ses produits et de créer des fonctionnalités au fur et à mesure en fonction de l’évolution des ventes et des comportements d’achat. 

futur digital création site marchand

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×