création site marchand

Sécurisation des achats en ligne : les solutions biométriques plus efficaces

Keyboard 621830 640L’authentification à deux étapes utilisant le SMS est une des méthodes les plus utilisées pour sécuriser les transactions sur Internet. Pourtant, selon l’avis d’une agence américaine, cette solution présente des failles.

La sécurité est un des enjeux du commerce en ligne. Les acheteurs ont besoin d’être rassurés lorsqu’ils se rendent sur un site e-commerce. C’est dans ce sens que plusieurs solutions censées protéger contre notamment le piratage des données ont été mises en place. Parmi elles, on a l’authentification en deux étapes qui utilise le SMS que l’on trouve sur notamment sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

Cette méthode est aussi très utilisée dans le paiement en ligne. Le principe est simple. Pour valider un paiement par carte bancaire, la banque envoie à l’utilisateur un code unique via SMS que ce dernier devra saisir en plus de son mot de passe.

Risque de piratage

Cette méthode est cependant remise en question par la National Institute of Standards and Technology (NIST), l’agence américaine en charge des normes technologiques liées au commerce. Les experts mandatés par la NIST ont identifié des failles dans ce système. Ils ont en effet trouvé qu’il est possible d'intercepter ou de rediriger ces SMS. Un hacker peut ainsi obtenir le code secret d’une carte bancaire en interceptant les messages. Pour cela, il lui suffit d’installer un logiciel malveillant sur le smartphone de l’éventuelle victime pour en prendre le contrôle.

Ainsi, la NIST recommande l’abandon de cette méthode comme moyen d'authentification. À la place, elle suggère l’usage d’application dédiée où le code éphémère est généré par celle-ci. Quelques établissements financiers font déjà appel à ce système pour sécuriser les transactions de leurs clients en France. Mais d’après l’agence, les systèmes les plus efficaces à ce jour s’appuient sur l’authentification biométrique.

En somme, un paiement est validé après reconnaissance des empreintes digitales ou de l’iris. Amazon par exemple a breveté une solution où il faut se prendre en photo pour finaliser un achat. Il faut savoir qu’en France, les personnes qui se sont fait pirater leurs données sont rarement dédommagées.

Pour mettre en place un site sécurisé, faites appel aux services de l’agence Futur Digital.

La place de la sécurité dans votre site marchand

SecurityDe nombreuses entreprises se focalisent essentiellement sur leurs stratégies marketing et excluent des données qui peuvent instaurer une relation de confiance avec leurs clients. Bien que l’e-commerce se soit fortement développé, il ne faut pas oublier que les utilisateurs sont toujours réticents à acquérir des articles sur une plateforme qui ne propose aucune garantie concernant la protection de leurs informations personnelles. Pour développer ses activités commerciales sur la toile et gagner la confiance des consommateurs, il est indispensable de sécuriser son e-shop.

La sécurité, un élément indispensable au développement d’un site e-commerce

Une e-boutique qui présente des failles de sécurité ne pourra se développer correctement. En premier lieu, il s’expose à d’importants risques de piratage et ne pourra pas fournir un niveau de protection convenable à ses clients. Une fois que ces derniers décèlent des problèmes sur la sécurisation d’un site e-marchand n’est pas assez sécurisé, ils n’hésiteront pas à mettre fin à leur navigation sur la plateforme pour se tourner vers d’autres portails.

Pour optimiser le niveau de sécurité d’un e-magasin, il est indispensable de s’intéresser à la notion d’infrastructure. Elle doit généralement être réalisée par un professionnel qui dispose des connaissances nécessaires à la mesure des performances, à la mise en place des dispositifs de sécurisation et d’optimisation de la qualité des services.

Grâce aux dispositifs mis en œuvre par son partenaire, l’e-boutique pourra aisément établir une relation de confiance avec ses clients sur ce marché très concurrentiel dominé par les acteurs innovants et les “industriels”.

Il est à noter que dans de nombreux cas, il est envisageable de mettre la sécurité au centre des stratégies marketing d’un portail e-commerce.

La disponibilité

A l’instar de la sécurité, la disponibilité est un élément qui pourrait avoir un impact sur les ventes d’une plateforme. Souvent mise de côté par certains e-marchands, elle reste pourtant un des principaux critères que les consommateurs prennent en considération dans l’évaluation de la qualité d’un site.

Un temps d’attente trop long lors de la constitution d’un panier ou la consultation des informations concernant un produit peut inciter le client à se tourner vers un autre site. Pour éviter les abandons, il est nécessaire de réserver un budget dédié au développement et à la gestion “industrielle” de sa plateforme marchande.

Que ce soit dans l’optimisation de la sécurité ou celle de la disponibilité de votre e-magasin, faites appel aux prestations d’un professionnel comme Futur Digital.

Création d’un site marchand : les fonctionnalités « pièges » selon Futur Digital

La création d’un site e-commerce est toujours une aventure excitante lors de laquelle l’investisseur veut mettre toute son inspiration pour la présentation. Le boom de ce secteur a notamment créé de nouvelles fonctionnalités impliquant de nouvelles habitudes d’achat chez les cyberacheteurs. Seulement, elles ne sont pas toujours adaptées au business des nouveaux arrivants qui eux tentent pourtant d’imiter les pure-players dans la conception de leur plateforme. Les conseils et erreurs à éviter selon Futur Digital

  • La rubrique ou espace pour les commentaires : Les leaders du commerce en ligne proposent souvent un espace où les visiteurs pourront lâcher des commentaires positifs et négatifs au sujet du site ou d’un article en particulier. Une bonne façon de récolter les critiques constructives et les éloges, mais qui pourrait aussi virer au vinaigre lorsque les avis sont compromettants pour l’enseigne. Un site marchand qui débute n’a pas nécessairement besoin de cette fonctionnalité, car il serait difficile de gérer les commentaires négatifs ou inexistants qui ne mettront pas les visiteurs en confiance.
  • Les programmes de fidélisation : La rémunération d’un achat par les bonus ou les points est un bon moyen de fidéliser les visiteurs : arrivés à un certain nombre de points, ils recevront un cadeau. Cette fonctionnalité dépend principalement des produits proposés par le magasin virtuel. Si ce dernier vend de gros articles comme des piscines ou des voitures par exemple, les points de fidélité ne seront pas utiles aux consommateurs qui n’achèteront qu’une ou deux fois par an au maximum.
  • La rubrique « best-seller » : ll s’agit de regrouper les articles que les visiteurs achètent le plus dans la boutique en ligne. Une bonne manière de vanter le rapport qualité/prix d’un produit, mais pas forcément utile pour un nouveau site marchand. Il faut effectivement penser à la rentabilité : les visiteurs achètent le plus par exemple les articles à faible marge bénéficiaire. Cela va alors générer des ventes moins rentables alors qu’un internaute pourrait avoir cherché un produit plus cher à forte marge s’il n’a pas vu cette catégorie. Cette dernière est également inutile si les articles vendus requièrent une compatibilité : le logiciel Windows 8 est en best-seller par exemple alors que l’internaute recherche un système pour MAC.
  • Les animations promos : Les pure-players de l’e-commerce proposent souvent depuis leur page d’accueil des animations qui affichent les promotions en cours, les soldes saisonniers, les bons plans, etc. Une très bonne technique pour attirer l’attention des visiteurs et générer des ventes inopinées. Pour une boutique en phase de lancement, il faut savoir que cette fonctionnalité doit être gérée régulièrement, car les promotions et les soldes changent chaque mois ou même chaque semaine. Cela implique des frais supplémentaires en programmation et en conception graphique pour les modifications. Futur Digital conseille d’attribuer ces offres dans une simple rubrique comme les autres pour commencer.

Il y a encore d’autres menus pas nécessairement utiles pour les magasins en ligne qui viennent d’ouvrir, mais ces quelques exemples de Futur Digital annoncent déjà l’attitude à avoir lors de la conception du site. L’astuce est de ne pas imiter les autres boutiques, mais d’adapter sa plateforme à ses produits et de créer des fonctionnalités au fur et à mesure en fonction de l’évolution des ventes et des comportements d’achat. 

×