Les principales menaces pour les boutiques en ligne en 2016

Ecommerce 1706103 640Les boutiques en ligne comptent parmi les principales cibles des pirates. Durant l’année 2016, la sécurité de nombreux e-commerçants a été menacée par deux principales techniques de hacking.

Les attaques DDoS

Pendant l’année 2016, les attaques DDoS se sont multipliées notamment dans l’univers du commerce en ligne. Cette technique consiste à submerger un serveur avec du trafic illégitime afin de ralentir ou de rendre indisponible, une plateforme web ou une application.

Facile à mettre en œuvre, cette méthode peut être utilisée aussi bien par les Script Kiddies, mais également par les experts, tels que les Black Hats.

D’après une étude, 60% des boutiques en ligne redoutent les attaques DDoS et 39% d’entre eux ont déjà subi des hackings, entrainant d’importants dysfonctionnements dans leur serveur.

Si ce type d’attaque est récurrent et peut engendrer des dommages conséquents, il est cependant facile à bloquer. En effet, pour empêcher les pirates de submerger son site, il suffit d’utiliser le Cloud pour analyser les flux, opérer des corrections sur les éventuelles failles et stopper les opérations des pirates. Cette solution est également efficace pour bloquer les injections SQL et les Cross-Site Scripting.

L’exploitation des vulnérabilités

De nombreux e-commerçants négligent les mises à jour de leur site web ainsi que de leur application et offrent aux pirates l’opportunité de pénétrer facilement dans leur base de données.

Pendant l’année 2016, les Black Hats ont profité du manque de précaution d’un grand nombre de plateformes commerçantes pour infiltrer les serveurs. En règle générale, ils utilisent des botnets, des programmes malicieux et des rootkits pour exploiter les failles offertes par les boutiques en ligne.

À l’instar des attaques DDoS, les infiltrations par les brèches de sécurité sont faciles à arrêter si les magasins mettent à jour régulièrement leur portail et leur application.

Selon une étude, 80% des problèmes de sécurité subis par les sites web sont répertoriés et peuvent être résolus grâce à des patchs.

Vous souhaitez mettre en place des mesures pour renforcer la sécurité de votre plateforme commerçante et limiter les risques d’attaque par les pirates informatiques ? Faites appel aux prestations d’un professionnel compétent. Contactez l’agence Futur Digital.